Association internationale des critiques de théâtre
a/s Jean-Pierre Han, 27, rue Beaunier, 75014 Paris,France

www.aict-iatc.org

ISSN 2409-7411

PUBLICATION ETHICS

Critical Stages/Scènes critiques (CS/Sc) is an online, bilingual (English-French), open access, peer-reviewed journal published by the International Association of Theatre Critics (IATC). It is a journal committed to publishing original scholarship written in accessible, well-defined language addressing a wide range of subjects, with an emphasis on articles, reviews and interviews that reflect the intersection of theory and practice.

The journal is published two times a year (in June and December). Its policies are closely aligned with COPE’s (Committee on Publication Ethics) Core Practices document, which can be accessed here.

Manuscripts under review by Critical Stages/Scènes critiques cannot be submitted for publication elsewhere until the completion of the editorial decision process.  Also, manuscripts which have been published as copyrighted material elsewhere cannot be submitted for consideration.

Ethical standards are crucial to ensure the high quality, integrity and credibility of all the material published, and that authors receive credit for their work. To that end Critical Stages/Scènes critiques has several policies and guidelines in place to guarantee these standards.

If there are concerns about the submission process, please contact the editor-in-chief (http://www.critical-stages.org/contact-us/)

Privacy policy
  1. Critical Stages/Scènes critiques maintains a mail list with optional registration for our readers. The only information collected is the member’s email address.
  2. Critical Stages/Scènes critiques uses the know-how and expertise of the mailchimp.com platform to store your email addresses.
  3. Critical Stages/Scènes critiques will never take advantage of your email address to any kind of third party in any way.
  4. Critical Stages/Scènes critiques uses the collected emails to get in touch with its readers and keep them informed about future issues, calls for papers, etc.
  5. Any member of our mail list can easily unsubscribe using the link at the bottom of all our messages.

Any future changes or updates of the above policy will be posted in this web page.

If there is any kind of question please get in touch with the editor-in-chief through our contact  web page.

Responsibilities of the Editor-in-chief and section editors

Accountability

It is the duty of the Editor-in-Chief to balance the interests of many constituents, including readers, authors, section editors, guest editors, editorial board members, IATC ExCom members, and the media.

The editor-in-chief is guided by the policies of the journal’s editorial board, the Association’s (IATC) ExCom as well as by legal requirements regarding libel, copyright infringement and plagiarism.

 The Editor-in-chief reads all submissions and is responsible for deciding which should be published. In making these decisions, the editor-in-chief confers with the  journal’s section editors.

The editor-in-chief upholds the journal’s submission process and policy.

He/she provides guidance to authors and reviewers as needed throughout the submission, review, and publication process.

 He/she also ensures that the peer review process is impartial, unbiased, and timely.

Integrity and conflicts of interest

The editor-in-chief and all section editors should maintain the integrity of the academic record, preclude business needs from compromising intellectual and ethical standards, and always be willing to publish corrections, clarifications, retractions and apologies when needed.

Objectivity

The editor-in-chief and all section editors must ensure that decisions are made in an objective manner and on the basis of the manuscript’s merit.

The author’s gender, sexual orientation, religious or political beliefs, ethnicity, or citizenship are not considered.

Confidentiality and disclosure

During the peer review process, the editor-in-chief and all section editors must not disclose any information about a manuscript under consideration to anyone other than the corresponding author(s), reviewers and potential reviewers, and in some instances the editorial board member advisers, as appropriate.

Unpublished materials disclosed in a submitted manuscript must not be used in an editor’s or section editors’ or board members’ own research without the authors’ explicit written consent.

Editing and formatting

CS/Sc will make no material modification to the content of the Work without the Author’s prior knowledge. Any editorial interventions in the article by the CS/Sc  copy-editor and proofreader are always approved first by the Author and then by the CS/Sc  Editor-in-Chief and Section  Editors.

Editorial criteria and peer review process

The purpose of peer reviewing

To maintain quality standards, provide credibility and advance the international conversation within the field of Theatre/Performance Studies and practice, the editor-in-chief and section editors should seek to ensure that the papers submitted for publication go through a rigorous peer review process.

The review process

It normally begins with a first reading by the appropriate Section Editor who is already an expert in the subject field. The Section Editor decides if the manuscript is of sufficient quality and interest that it should be sent for peer review to one or two (sometimes three) peer reviewers.

Each Section Editor has his or her own list of available peer reviewers composed of either scholars in the field or working media critics of recognized experience and eminence.

 Peer readers normally come from outside the journal’s own Editorial Board but on occasion a distinguished member of the Editorial Board or the Editorial Advisory Board may be asked to serve in such a capacity.

The norm is two external readers, no more than one of whom can be from within the Board itself. Essays are sent to them blind, that is without an author’s name or background attached.

Reviewer responsibilities

Each reader is asked to submit a written evaluation of between 200 and 600 words including suggestions as to how the piece might be further developed (if appropriate). Reviewers are also asked to indicate clearly whether the essay should be published as is, published with minor additions, deletions and/or corrections or  major additions, deletions and/or corrections  —in which case further peer review is required–, or advised to resubmit elsewhere or decline submission.

The reviewer is expected to provide feedback to the author; to comment on the significance of the submitted work for the field of Theatre and Performance Studies, its originality, methodology, theoretical and practical approach, its organization, structure, writing quality and readability.

Objectivity, Integrity

Reviewers should strive to be objective, impartial, and unbiased in their assessments. Their comments should be clearly expressed and supported by data and/or arguments. Personal criticism of the author (i.e. gender/sexual orientation, religious/political beliefs, or ethnic/geographical background) is unacceptable.

If there are any concerns regarding the originality of the submission, they advise the editor-in-chief and the section editor.

If a reviewer is certain of the identity of the author(s) or of any other competitive or collaborative relationships or connections, in order to maintain the integrity of the blind review process he/she should not consider evaluating the manuscript and withdraws from the review process.

Since the review itself is a very crucial component in helping the editor-in-chief and/or the section editors reach editorial or publishing decisions, the reviewer who thinks he/she is unqualified to assess the contribution or cannot provide an assessment in a timely manner as defined by the editor he/she immediately withdraws so that alternative reviewers can be contacted.

Confidentiality

Privileged information or ideas obtained through peer review must be kept confidential and not used for personal advantage.
The Section Editor’s decision is finalized after consulting with the Editor-in-chief. 
If a writer so requests, excerpts from the reader reports can be sent.

Author responsibilities

Critical Stages/Scènes critiques encourages its authors to adhere to the following publishing standards:

Author’s Grant of Rights

In consideration of Critical Stages/Scènes critiques’s agreement to publish the Work in  Critical Stages/Scènes critiques the Author grants to Critical Stages/Scènes critiques (henceforth CS/Sc)  a license on the following terms:

  • The exclusive first publication rights in the Work.
  • The right to publish, reproduce, publicly display, publicly perform and distribute the Work in perpetuity throughout the world in all means of expression by any method or media now known or hereafter developed, including electronic format.

Author’s ownership of copyright and reservation of rights

  • Author(s) retain(s) the copyright of their work without restrictions when publishing under the license the journal adheres to.
  • Should the Author publish or distribute the Work elsewhere (in institutional repositories, personal websites, in a book etc.) at any time or in any alternate format, the Author agrees to make reasonable efforts to ensure that any such additional publication cites the original version of work in the CS/Sc through a tagline, author bibliography, or similar means. A sample acknowledgement would be:
    Reprinted with permission from the author. Originally published in Critical Stages/ Scènes critiques (www.critical-stages.org<https://www.critical-stages.org>)
    Author(s).
    Title of Article. “………..”, Issue. Year
  • Authors are encouraged to self-archive their article online (in institutional repositories, personal websites etc) in all its versions: Preprint, Author’s Accepted Manuscript, and Version of Record. An embargo may not be applied. Any such posting must include an appropriate citation and a link to the CS/Sc’s website (see sample acknowledgement above).
  • Author(s) retain(s) the right to include the Work in whole or in part in another work, provided that CS/Sc is cited as the source of first publication of the Work (see sample acknowledgement above).
  • Author (s) agree to license the work according to Creative Commons Attribution International 4.0. License (CC BY-NC-ND- 4.0), which only allows others to download, copy, distribute, print, search and share the work with others as long as they credit the Author(s) and the Journal, but they can’t change the work in any way or use the work commercially, unless allowed to do so by the Author (s).

Author’s warranties and undertakings

The Author warrants that:

  • The Author is the sole author of the Work, or all co-authors are identified in the Work when submitted for publication.
  • They hold the copyright in the Work and have the power to convey the rights granted in this agreement.
  • The Work has not previously been published, in whole or in part, except as follows: ________________________________________________________

Acknowledgement of sources

 Any textual, graphic or multimedia material included in the Work that is the property or work of another is either explicitly identified by source and cited in the Work or is otherwise identified as follows: _____________________________________

  • Author (s) should also cite publications that have been influential in determining the nature of the reported work.
  • To the best of the Author(s)’s knowledge, the Work does not contain matter that is obscene, libelous, or defamatory; it does not violate another’s civil right, right of privacy, right of publicity, or other legal right; and it is otherwise not unlawful.

 Plagiarism and research fraud

The journal reserves the right to check all submissions through appropriate plagiarism checking tools (iThenticate, among others). Submissions containing suspected plagiarism, in whole or part, are rejected.

If plagiarism or fabrication is determined post-publication, the journal will investigate potential courses of action, up to and including formal retraction of the article.

Self-plagiarism

Self-plagiarism (recycling or reusing one’s own specific words from previously published texts without appropriate cross-referencing or justification) is  not accepted. It violates the integrity of the research record and of scientific discovery as a whole.

Disclosure and conflicts of interest

All authors should disclose in their manuscript any financial or other substantive conflict of interest that might be construed to influence the evaluation of their work. Potential conflicts of interest should be disclosed to the editor-in-chief and the section editor at the earliest stage possible.

Errors in published works

When an author discovers a significant error or inaccuracy in his/her own published work, it is the author’s obligation to promptly notify the editor-in-chief and/or section editor and cooperate with him/her to retract or correct the paper.

Freedom of expression

The journal and its supporting association (International Association of Theatre Critics) are fully committed to the principle of freedom and dissemination of knowledge to the widest possible audience around the world. Freedom of expression is non-negotiable but we do not support publishing false statements that harm the reputation of individuals, groups, or organisations.

Unethical  behaviour and consequences

Unethical practices may be identified and brought to the attention of the editor-in-chief, the executive and managing editors  and the ExCom of the International Association of Theatre Critics (IATC) at any time.

All allegations are treated equally and taken seriously until a conclusion has been reached. To avoid defamation, allegations are not spread beyond those who need to know. Cases that fall outside of the means of the editor-in-chief, the executive editor, the managing editor and the ExCom  to investigate (e.g., data fabrication or theft) should be referred to the author’s institution or association with a request for investigation. The author should be given an opportunity to respond to any allegations.

 In cases of serious misconduct, the editor-in-chief in consultation with the executive and managing editors and the Association’s governing body (ExCom), as appropriate, will make a decision on whether this is warranted.

Once an ethical breach has been confirmed, the consequences are determined by the severity of the misconduct, ranging from a letter to the author or reviewer outlining the breach and warning against future behavior to publishing an erratum notice outlining the breach, to imposing a formal embargo on submissions from the author for a set period.

The Reuse of Third-Party Works

CS/Sc requires that the Author(s) determine(s), prior to publication, whether it is necessary to obtain permission from any third party who holds rights with respect to any photographs, illustrations, drawings, text, or any other material (“third-party work”) to be published with or in connection with the Work. Copyright permission will not be necessary if the use is within fair use, if the work is in the public domain, or if the rights holder has granted a Creative Commons or other license. If either the Author or CS/Sc determines for any reason that permission is required to include any third-party work, the Author will obtain written permission from the rights holder.

Language editors

Because many of the submissions come from writers whose first language is neither English nor French (the journal’s two working languages) the Section Editors may also forward the final version of the essay to the appropriate (inhouse or external) Language Monitor who will make additional comments/corrections.

How long does it take?

The blind peer review process normally takes one to three months but where additional work is needed (i.e, language check), the review process can take as long as six months

In conclusion

The blind peer review process normally takes one to three months but where additional work is needed (i.e, language check), the review process can take as long as six months.

The peer review process is a crucial component in helping the editor-in-chief, the executive and managing editors as well as the section and language editors reach publishing decisions and may also serve the author in improving the quality of the submission.

Archive

This is an open access journal which means that all content is available on the journal’s site immediately in full-text format for free without embargo. All past issues of Critical Stages/Scènes critiques are archived on the journal website

The journal’s goal is to publish articles that are on the cutting edge and that move the field forward.

Disclaimer

The views expressed in any article remain those of the individual author(s). They are not necessarily endorsed by the CS/Sc General Editors. It should be noted that articles containing libellous or defamatory material will be rejected.

NOTE: All articles published by CS/Sc  are licensed under the  Creative Commons Attribution International License CC BY-NC-ND 4.0.

Critical Stages/Scènes critiques  e-ISSN: I 2409-7411

ÉTHIQUE DE PUBLICATION

Critical Stages/Scènes critiques est une revue en ligne, bilingue (français-anglais), à accès libre, révisée par des pairs, publiée par l’Association internationale des critiques de théâtre (AICT). La revue s’engage à publier des textes originaux écrits dans une langue accessible, claire, et s’intéressant à une large gamme de domaines, particulièrement des articles, critiques et entrevues reflétant le croisement entre théorie et pratique.

La revue paraît deux fois par an (en juin et en décembre). Elle est disponible en ligne sans la moindre barrière financière ou technique. Ses politiques sont étroitement liées aux pratiques essentielles du Comité sur l’éthique en matière de publication (COPE), auxquelles on peut avoir accès ici

Les manuscrits évalués par Critical Stages/Scènes critiques ne peuvent être soumis pour publication ailleurs, jusqu’à ce que le processus de décision éditoriale soit achevé. Quant aux manuscrits ayant paru ailleurs sous copyright, ils ne peuvent être proposés à notre revue.

Les normes éthiques sont essentielles pour assurer la haute qualité, l’intégrité et la crédibilité des textes publiés, et pour que leurs auteurs recueillent le mérite de leur travail. À cette fin, Critical Stages/Scènes critiques a instauré plusieurs politiques et directives propres à assurer ces normes. En cas de doute sur le processus de soumission de textes, prière de s’adresser à la rédaction en chef.

Politique de confidentialité
  1. Critical Stages/Scènes critiques entretient une liste d’envoi offrant à nos lecteurs un abonnement libre à la revue. La seule information que nous conservons est l’adresse de courriel du membre.
  2. Critical Stages/Scènes critiques recourt aux services et à l’expertise de la plateforme < mailchimp.com > pour conserver vos adresses électroniques.
  3. Critical Stages/Scènes critiques ne profitera jamais de votre adresse en faveur d’une autre partie quelle qu’elle soit.
  4. Critical Stages/Scènes critiques utilise les adresses qu’elle conserve pour entrer en contact avec son lectorat et l’informer des numéros à venir, des appels de textes, etc.
  5. Tout membre de notre liste d’envoi peut facilement se désabonner par le lien au bas de tous nos messages.

Toute mise à jour ou tout changement de la politique ci-dessus seront postés sur cette page Web.

Pour toute question, prière de s’adresser à la rédaction en chef par notre page de contact.

Responsabilités de la rédaction en chef et des responsables de section

Reddition de comptes

La rédaction en chef a la responsabilité d’équilibrer les intérêts de plusieurs composants : lecteurs, auteurs, responsables de section, rédacteurs invités, membres du comité de rédaction, membres du ComEx de l’AICT et médias.

La rédaction en chef est guidée par les politiques du comité éditorial de la revue, par celles du ComEx de l’Association (AICT) ainsi que par les exigences légales relatives au libelle, aux atteintes au droit d’auteur et au plagiat.

La rédaction en chef lit tous les textes soumis et a la responsabilité de décider de ce qui doit être publié. Pour prendre cette décision, il ou elle consulte les responsables de section de la revue.

La rédaction en chef fait respecter le processus et la politique de soumission de la revue.

Il ou elle guide les auteurs de textes au besoin dans le processus de soumission d’articles, de révision et de publication.

Il ou elle s’assure que la révision par les pairs soit impartiale et rapide.

Intégrité et conflits d’intérêts

La rédaction en chef et tous les responsables de section doivent entretenir l’intégrité du dossier académique, empêcher les besoins d’affaires de compromettre les normes intellectuelles et éthiques, et toujours accepter de publier des errata, des éclaircissements, voire des rétractations ou des excuses au besoin.

Objectivité

La rédaction en chef et tous les responsables de section doivent s’assurer que les décisions soient prises de façon objective, fondées sur le seul mérite du manuscrit.

Ne seront pas pris en compte le genre de l’auteur, son orientation sexuelle, ses croyances religieuses ou politiques, son appartenance ethnique ou sa citoyenneté.

Confidentialité et divulgation

Au cours du processus de révision, la rédaction en chef et tous les responsables de section ne doivent révéler aucune information sur un manuscrit en cours de révision à quiconque sauf à l’auteur ou aux auteurs en question, aux réviseurs nommés ou pressentis, et si nécessaire à des membres du comité éditorial agissant comme conseillers.

Tout document non publié inclus dans un manuscrit soumis ne devra pas être utilisé dans sa propre recherche par une personne responsable de la rédaction ou membre du comité de rédaction sans un consentement explicite et écrit de son auteur.

Révision et mise en forme

CS/Sc ne fera aucune modification matérielle au contenu du document sans en aviser l’auteur au préalable. Toutes les interventions éditoriales dans un article par le responsable de section de CS/Sc et les réviseurs sont d’abord approuvées par l’auteur, puis par le rédacteur en chef de CS/Sc et les responsables de section.

Critères éditoriaux et processus de révision par les pairs

But de la révision par des pairs

Pour assurer des normes de qualité, atteindre une crédibilité et faire progresser la réflexion internationale dans le domaine des études théâtrales et de la pratique du spectacle, la rédaction en chef et les responsables de section doivent s’assurer que les textes soumis pour publication passent par un processus rigoureux de révision par des pairs.

Le processus de révision

Cela débute normalement par une première lecture par la personne responsable de la section appropriée, qui est déjà experte dans le domaine en question. Cette personne décide si le manuscrit est à la hauteur et suffisamment intéressant pour l’envoyer en révision par une, deux ou parfois trois autres pairs.

Chaque responsable de section a sa propre liste de réviseurs disponibles, composée d’universitaires ou de chercheurs dans le domaine, ou de critiques travaillant dans les médias, reconnus pour leur expérience et leur notoriété.

Les responsables de la révision ne sont normalement pas membres du comité éditorial de la revue, mais à l’occasion, il est possible de recourir à certains membres réputés du comité éditorial ou à des conseillers éditoriaux.

La norme consiste à avoir deux lecteurs externes, dont pas plus d’un provenant du comité éditorial. Les textes leur sont envoyés de façon anonyme, donc sans nom d’auteur ni références le concernant.

Responsabilités des personnes assurant la révision

Chaque personne assurant une révision doit soumettre une évaluation écrite de 200 à 600 mots, incluant des suggestions quant à la manière dont le texte pourrait être développé au besoin. Les réviseurs doivent aussi indiquer clairement si le texte peut paraître tel quel, avec quelques ou plusieurs ajouts, des suppressions ou des retouches mineures ou importantes – auquel cas une deuxième révision sera nécessaire –, recommander de soumettre le texte ailleurs ou simplement le refuser.

La personne qui révise devra envoyer un retour à l’auteur ; commenter l’importance du texte soumis dans le champ de la pratique et des études théâtrales et de la pratique du spectacle, son originalité, sa méthodologie, sa démarche théorique et pratique, son organisation, sa structure, la qualité de l’écriture et sa lisibilité.

Objectivité, intégrité

Les responsables de la révision devraient tendre vers l’objectivité, l’impartialité et les jugements sans parti pris. Leurs commentaires doivent être exprimés clairement, soutenus par des données ou des arguments. Toute critique de l’auteur d’un texte (sur son genre ou son orientation sexuelle, ses croyances religieuses ou politiques, son appartenance ethnique ou géographique) est inacceptable.

En cas de doute sur l’originalité de l’article, il faut en aviser la rédaction en chef ou le ou la responsable de section.

Si la personne assurant la révision est sûre de l’identité de l’auteur ou des auteurs, ou encore est au courant de risques de collaboration ou de concurrence, elle ne devrait pas évaluer le manuscrit et se retirer du processus de révision afin de maintenir l’intégrité de l’évaluation à double aveugle.

Comme la révision constitue une composante essentielle pour aider la rédaction en chef ou les responsables de section à prendre des décisions, la personne qui révise et qui estime ne pas avoir la compétence pour évaluer un texte, ou ne pas pouvoir livrer d’évaluation pertinente répondant aux attentes, peut immédiatement se retirer afin que l’on puisse la remplacer.

Confidentialité

Les informations ou les idées privilégiées obtenues au cours de la révision doivent demeurer confidentielles et ne pas servir à des avantages personnels.
La décision des responsables de section devient définitive après consultation avec la rédaction en chef.
Si un collaborateur ou une collaboratrice le demande, on peut lui faire parvenir des extraits du rapport de révision.

Responsabilités auctoriales

Autorisation de droits par l’auteur

À la suite de l’acceptation par Critical Stages/Scènes critiques (CS/Sc) de publier son travail dans sa revue Web, l’auteur lui accorde une licence soumise aux conditions suivantes 

  • Le droit exclusif de première publication du document.
  • Le droit de faire paraître, reproduire, annoncer publiquement, effectuer publiquement et distribuer le travail à perpétuité et dans le monde entier, par tous les moyens d’expression, par toute méthode ou tout média connu aujourd’hui ou à venir, y compris en format électronique.

Droit de propriété intellectuelle par l’auteur et droit de reserve

  • L’auteur ou les auteurs conservent leurs droits sur leur document sans restriction lorsqu’ils publient sous la licence à laquelle adhère la revue.
  • Si l’auteur publie ou diffuse son document ailleurs (dans des institutions, des sites Web personnels, un ouvrage, etc.) à tout moment ou dans quelque format que ce soit, il accepte de faire des efforts raisonnables pour s’assurer que la nouvelle publication cite la version originale du document dans CS/Sc, par un slogan, une bibliographie de l’auteur ou d’autres moyens semblables. Par exemple :
    « Reproduction autorisée par l’auteur. Publication originale dans Critical Stages/Scènes critiques (www.critical-stages.org < http://www.critical-stages.org >)
    Auteur(s), titre de l’article “……….. 
    “, numéro, année. »
  • Les auteurs sont invités à archiver leurs articles en ligne (dans des institutions, sur des sites Web personnels, etc.) dans toutes leurs versions : prépublication, manuscrit accepté de l’auteur, version parue, sans les soumettre à un embargo. Toute mise en ligne de ce genre doit inclure une citation appropriée avec un lien vers le site de CS/Sc (tel que mentionné ci-dessus).
  • L’auteur ou les auteurs conservent le droit d’inclure le document en tout ou en partie dans un autre travail, pourvu que CS/Sc soit citée comme source de publication originale du document (tel que mentionné ci-dessus).
  • Les auteurs acceptent d’accorder la licence de leur document selon Creative Commons Attribution International 4.0. License (CC BY-NC-ND- 4.0), qui seul permet le téléchargement, copy, distribute, inprimer, et le partage de document à condition d’en reconnaître l’auteur ou les auteurs ainsi que la revue, mais ils ne peuvent le modifier de quelque façon que ce soit ou en faire un usage commercial à moins d’une autorisation des auteurs.

Garanties et engagements de l’auteur

L’auteur garantit ce qui suit :

  • Être le seul auteur de l’œuvre, sinon tous les co-auteurs sont identifiés dans le document lorsqu’il est soumis pour publication.
  • Ces personnes détiennent les droits sur le document et ont le pouvoir de transférer les droits accordés dans cette entente.
  • Le document n’a pas été publié auparavant, en tout ou en partie, excepté ainsi : _____________________________________________________________

Reconnaissance des sources

Tout matériel textuel, graphique ou multimédia inclus dans le document qui est la propriété ou l’œuvre de quelqu’un d’autre est soit identifié comme source et cité dans le document, soit identifié autrement ainsi : ___________________________

  • Les auteurs doivent également citer les publications qui les ont influencés quant à la nature du texte en question.
  • Au meilleur des connaissances de l’auteur, le document ne contient aucun élément obscène, calomnieux ou diffamatoire ; il ne viole aucun droit civique, droit à la confidentialité ou autre droit légal, et il n’est pas autrement illégal.

Plagiat et recherche frauduleuse

La revue se réserve le droit de vérifier tous les textes soumis au moyen d’outils de vérification de plagiat (notamment iThenticate). Les textes soupçonnés de plagiat, en tout ou en partie, seront rejetés.

Si un plagiat ou une fabrication sont découverts après publication, la revue cherchera des recours possibles, jusqu’à et y compris un retrait de l’article.

Autoplagiat

L’autoplagiat (ou recyclage de propos personnels précédemment publiés sans les citer ou les justifier adéquatement) n’est pas permis. Cela viole l’intégrité du dossier de recherche et l’ensemble de la découverte scientifique.

Divulgation et conflits d’intérêts

Les auteurs doivent faire connaître dans leur manuscrit tout conflit d’intérêts substantiel, de nature financière ou autre, susceptible d’influencer l’évaluation de leur texte. De tels conflits d’intérêts potentiels doivent être divulgués le plus tôt possible à la rédaction en chef et aux responsables de section.

Εrreurs dans les textes publiés

Lorsqu’un auteur découvre une erreur importante ou une inexactitude dans son texte une fois paru, il ou elle est dans l’obligation d’en avertir rapidement la rédaction en chef ou les responsables de section et contribuer à retirer ou corriger l’article.

Liberté d’expression

La revue et l’association qui la soutient (l’Association internationale des critiques de théâtre) souscrivent entièrement au principe de liberté et de diffusion des connaissances au lectorat le plus large possible sur le plan mondial. La liberté d’expression est non négociable, mais nous ne soutenons pas la publication de fausses affirmations susceptibles de nuire à la réputation d’individus, de groupes ou d’organisations.

Comportement non éthique et conséquences

Des pratiques non éthiques peuvent à tout moment être portées à l’attention de la rédaction en chef, de la direction, du comité de rédaction et du ComEx de l’Association internationale des critiques de théâtre (AICT).

De telles allégations sont toujours traitées également et prises au sérieux jusqu’à l’atteinte d’une conclusion. Afin d’éviter la diffamation, de telles allégations ne sont pas diffusées au-delà du cercle des personnes responsables. Au cas où cela dépasse les moyens d’enquête de la rédaction en chef, de la direction de la publication, de la direction générale ou du ComEx (s’il s’agit de fabrication ou de vol de données), il reviendra à l’institution ou à l’association de l’auteur d’effectuer cette recherche. L’auteur doit cependant avoir l’occasion de répondre de telles allégations.

En cas d’inconduite importante, la rédaction en chef, en consultation avec la direction de la revue et celle de l’Association (ComEx) au besoin, décidera si c’est justifié.

Une fois confirmé un manquement à l’éthique, les conséquences seront déterminées par l’importance de l’inconduite, que ce soit par une lettre à l’auteur soulignant le fait et l’avertissant contre toute autre entorse, ou par la publication d’un erratum précisant la chose, ou enfin par l’imposition d’une interdiction de soumettre d’autres articles pour une durée déterminée.

La réutilisation de documents de tierces parties

CS/Sc exige que l’auteur ou les auteurs déterminent, avant la publication, s’il est nécessaire d’obtenir l’autorisation d’une tierce partie qui détiendrait des droits sur des photographies, des illustrations, des dessins, du texte ou toute autre matière (« travail de tierce partie ») qui doit paraître avec ou en rapport avec le document. Aucune autorisation de copyright ne sera nécessaire si l’utilisation est raisonnable, si le document appartient au domaine public, ou si son détenteur a acquis une licence telle Creative Commons, par exemple. Si, pour quelque raison que ce soit, l’auteur ou CS/Sc estime qu’il faut une autorisation pour inclure un document de tierce partie, l’auteur devra en obtenir une permission écrite du détenteur.

NOTE: L’auteur indemnisera et ne tiendra pas rigueur à CS/Sc pour toute perte, tous dommages, dépenses, compensations ou jugements découlant d’un manquement à ces garanties.

Réviseurs linguistiques

Vu le nombre d’articles soumis par des auteurs dont la première langue n’est ni l’anglais ni le français (ce sont les deux langues officielles de notre revue), les responsables de section peuvent aussi envoyer la version finale des articles aux réviseurs appropriés (internes ou externes) qui feront d’autres commentaires et corrections.

Combien de temps 

Ce processus à double aveugle prend normalement d’un à trois mois, mais s’il faut retravailler un article (sur le plan linguistique), cela peut durer jusqu’à six mois.

Conclusion

Cette étape est une composante essentielle qui permet à la rédaction en chef, à la direction et aux réviseurs linguistiques de s’entendre sur la décision de publication, tout en aidant les auteurs à améliorer la qualité de leurs articles.

NOTE: L’auteur indemnisera et ne tiendra pas rigueur à CS/Sc pour toute perte, tous dommages, dépenses, compensations ou jugements découlant d’un manquement à ces garanties.

Archive

Cette revue est à accès libre, c’est-à-dire que tout son contenu est instantanément disponible sur son site, en format de texte intégral, sans frais ni embargo. Tous les anciens numéros de Critical Stages/Scènes critiques sont archivés sur le site de la revue.

Avertissement

Les points de vue exprimés dans un article demeurent ceux de l’auteur ou des auteurs individuels. Ils ne sont pas nécessairement endossés par les responsables de la rédaction de CS/Sc. Noter que tout article contenant un caractère calomnieux ou diffamatoire sera rejeté.

NOTE: Ce document est sous licence de Creative Commons Attribution (CC-BY-NC-ND) 4.0 International License.

Critical Stages/Scènes critiques e-ISSN: I 2409-7411

Print Friendly, PDF & Email