ÉDITORIAL

Savas Patsalidis*

Chères lectrices, chers lecteurs,

Je suis très heureux de lancer la publication du 21e numéro de Critical Stages/Scènes critiques qui, par le nombre d’articles, est le plus riche jusqu’à présent, offrant 70 contributions de 40 collaboratrices et 38 collaborateurs venant de 34 pays (de la Nouvelle-Zélande au Mexique, de la Martinique à la Lettonie, en passant par l’Afrique du Sud). Il s’agit toujours d’articles originaux, nous permettant de poursuivre la tâche que nous nous sommes donnée dès le début : fournir un lieu de réflexion aux critiques et aux artistes désirant exposer de façon dynamique les thèmes et les tendances dans les arts du spectacle vivant, offrant un tableau large des pratiques, des esthétiques et des idéologies à ceux qui s’intéressent aux développements récents, au-delà des frontières nationales et disciplinaires.

Le présent numéro contient trois dossiers. Le premier s’intéresse, comme l’indique son titre, aux rapports entre théâtre et musique au 21e siècle (« La théâtralité de la musique, la musicalité du théâtre »). Comment cette relation est-elle influencée par les nouvelles technologies et les nouveaux médias ? Dans quelle mesure l’est-elle par l’évolution des courants sociaux, économiques, politiques dans le monde actuel ? Comment se compare la dynamique entre musique et théâtre en Orient et en Occident ? Voilà notamment quelques questions abordées par les 12 personnes ayant collaboré à ce dossier.

Notre deuxième dossier (« Mediating Performance Experiences ») est directement relié au premier, car il aborde la manière dont les innovations technologiques et la numérisation de la communication affectent le théâtre. Selon les mots du responsable de la section des essais, « comme le théâtre fait usage de diverses ressources technologiques, dont la vidéo en direct, les projections, les surtitres interactifs, la réalité augmentée et le contenu numérique immersif, il a pu […] s’adapter à ses nouveaux espaces de représentation, à de nouvelles plateformes et interfaces sur Internet, tout en continuant de s’adresser à ses publics au-delà des frontières géographiques et à travers le monde ». Dix articles portent sur ces changements, générant ainsi « un dialogue interdisciplinaire sur l’impact politique, social et émotionnel des technologies numériques et d’Internet sur la création artistique ».

Tout en préparant ce numéro 21, nous nous sommes soudain trouvés au cœur d’une crise sans précédent : la pandémie. Étant donné l’impact mondial de la situation, Critical Stages/Scènes critiques a invité des membres de l’Association internationale des critiques de théâtre (AICT) à partager rapidement avec nous de brèves réflexions, donnant une idée des effets de la pandémie sur leurs communautés théâtrales. Ainsi, un 3e dossier a vu le jour, suscitant 23 articles d’autant de pays (et de quatre continents) ; ils témoignent tous de préoccupations assez semblables et d’appréhensions quant à l’avenir des gens comme du théâtre.

Pour ce qui est des autres articles dans ce numéro enrichi de CS/Sc, ils offrent de nombreux sujets de lecture et de réflexion. La rubrique des rapports nationaux en comporte trois très intéressants, sur la vie théâtrale dans des pays où cet art ne nous est pas très familier : le Monténégro, la Mongolie et le Maroc.

Il y a aussi trois entretiens animés venant d’Espagne, de Serbie et de Géorgie ; un bref essai de Don Rubin sur la controverse qui a éclaté après la décision de l’artiste autochtone Yolanda Bonnel de ne pas inviter comme d’habitude les critiques le soir de la première ou toute la première semaine, pour faire place à des écrivains et des journalistes originaires de communautés plus sensibles au caractère cérémoniel de ses travaux. Figurent aussi dans ce numéro des comptes rendus de lecture (choisis et révisés par Don Rubin) ainsi que 13 comptes rendus de spectacles sous la direction de Matti Linnavuori.

Pour tout cela et bien davantage, je veux exprimer des remerciements particuliers pour leur soutien à Don Rubin (administrateur) et à Jeffrey Eric Jenkins (directeur de la publication) ; à l’équipe de la revue, aux réviseurs linguistiques et chefs de section, aux collaborateurs qui permettent de maintenir la qualité de notre publication en nous confiant des articles originaux et audacieux, enfin, derniers mais non les moindres, aux milliers de personnes qui nous lisent, consultent notre site et nous aident à en diffuser le contenu et l’influence.

CS/Sc cherche à demeurer une revue dynamique, tournée vers l’avenir. Inutile d’ajouter que nous préparons déjà notre prochain numéro, qui comportera encore une fois trois dossiers : un sur « La réorientation du théâtre et de la représentation arabes : une nouvelle esthétique politique », un autre sur « La critique de théâtre pour les jeunes publics : nouvelles directions » et un troisième sur « La critique théâtrale à une époque de confinement et de distanciation physique ». Trois sujets apparemment bien différents, mais qui sous-tendent un même concept unificateur : l’idée de changement et de nouveauté. Des jours emballants et bien chargés s’annoncent jusqu’à la publication dans six mois (en décembre 2020).

Nos portes restent toujours ouvertes à tous. Venez vous joindre à nous pour continuer à lancer de nouvelles idées pour la prochaine génération. 


*Savas Patsalidis est professeur de théâtre, et d’histoire et de théorie du spectacle à l’École d’anglais (Université Aristote de Thessalonique), à l’Université ouverte hellénique et à l’Académie théâtrale du Théâtre national de Grèce du Nord. Il est aussi régulièrement Chargé d’enseignement au Programme d’études supérieur de l’Université Aristote. Auteur de quatorze ouvrages sur le théâtre, la critique et la théorie du spectacle, il en a co-écrit treize autres. Son livre en deux volumes Theatre, Society, Nation (2010) a reçu le prix de meilleure recherche de l’année. Son dernier ouvrage, Theatre & Theory II: About Topoi, Utopias and Heterotopias, a paru en 2019 chez University Studio Press. Outre ses activités académiques, il œuvre à titre de critique de théâtre pour les revues en ligne lavartparallaxi et thegreekplay project. Actuellement, il préside l’Association hellénique des critiques de théâtre et des arts du spectacle, est membre de l’équipe de sélection du Festival Forest et est rédacteur en chef de Critical Stages/Scènes critiques, la revue Web de l’Association internationale des critiques de théâtre.

Print Friendly, PDF & Email